Publié le

“Une saison au bord de l’eau” de J.Colgan, mon feel good book de l’été

Je ne lis jamais de chick lit, mais Jenny Colgan, je l’adore!

J’ai découvert cet auteur par hasard quand Olivier m’a offert “La petite boulangerie du bout du monde”, il y a deux ou trois ans, alors que nous étions en vacances au bord de la mer *soupir de nostalgie*

J’ai tout de suite accroché à son style d’écriture, à ses personnages et à l’ambiance qui se dégage de chacun de ses livres.

Depuis, j’ai lu toute la série de la “petite boulangerie”, “rendez-vous au Cupcake café” et son dernier livre paru en Français “une saison au bord de l’eau”.

J’ai tout d’abord été un peu déçue quand j’ai pris le livre dans mes mains pour la première fois, chez la charmante libraire de la rue du Renard Prêchant à Strasbourg car j’ai eu l’impression que ça allait être une redite de la saga de la petite boulangerie.

Alors certes, la “base” est un peu la même : une nana qui ne sait plus trop où elle en est, un héritage familial pas facile, une île au milieu de nulle part, de la bonne bouffe et des affaires sentimentales comme un sac de nœuds.

Et pourrrrrrrtant … J’ai encore une fois de plus été happé par les mots de Jenny Colgan.

“Une saison au bord de l’eau” c’est LE feel good book de l’été, que vous soyez alanguie sur la plage, sur un transat au bord de la piscine ou comme moi, en ville en train de travailler, ce roman vous dépaysera, vous emmènera le temps de quatre cent cinquante neuf pages sur l’île de Mure, une île écossaise, avec Flora, Innes, Joel, Eck, Colton et les autres pour une aventure pleine de bons sentiments.

Donc, “Une saison au bord de l’eau”, c’est l’histoire de Flora, une assistante juridique Londonienne, originaire de Mure, une petite île écossaise. Elle est raide dingue de son patron, Joel, le super beau gars workaholic et inaccessible (Bridget Jones sort de ce corps)

Flora mène une vie métro-boulot-dodo qui ne l’épanouit guère. Un jour, un riche client du cabinet où elle travaille l’engage pour une affaire sur l’île dont elle est originaire … Mure. Une île qu’elle a quitté quelques années auparavant, après le décès de sa mère, laissant là bas son père et ses trois frères dans la ferme familiale. Autant dire qu’elle n’est pas ravie d’y retourner!

Le problème de Colton Rogers, le riche client qui a fait appel à Flora, est le suivant : il est propriétaire du Rock, une luxueuse et mystérieuse propriété à l’extrême Nord de l’île. Il a trouvé en Flora – collaboratrice du cabinet d’avocats originaire de l’île – la personne parfaite pour défendre son projet auprès des habitants de Mure.

Cela va donc être un retour aux sources pour Flora, non sans difficultés, vous vous en doutez bien ! 😉

Je ne vous en dis pas plus, et vous recommande chaudement (c’est le cas de le dire. On a un superbe été cette année, c’est génial !) de lire ce livre qui est une parfaite distraction pour l’été.

Dans un tout autre style littéraire, je viens de débuter “Vivre pour se sentir vivant” de Albert Bosch.

Avez-vous déjà lu des romans de Jenny Colgan?

Appréciez-vous cet auteur ?

2 réflexions au sujet de « “Une saison au bord de l’eau” de J.Colgan, mon feel good book de l’été »

  1. ton post me parle, c’est le moins qu’on puisse dire. je viens d’acheter et de commencer à lire “Rendez-vous au Cupcake Café” ! on n’est pas copines pour rien ! comme toi, je ne lis pas de chick lit mais là je n’ai pas résisté. un peu comme on ne résiste pas face à une pâtisserie au chocolat !

  2. ton post me parle, c’est rien de le dire ! je viens d’acheter “Rendez-vous au Cupcake Café” que j’ai commencé à lire hier, à la pause de midi. comme toi, je ne lis pas de chick lit mais là j’ai craqué, comme on ne résiste pas à une bonne pâtisserie au chocolat ! gourmande(s) un jour, gourmande(s) toujours !

Répondre à sofy from sxb Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *