Publié le

L’aromathèque Art de vivre : HE de menthe poivrée

Bonjour, bonjour!

J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique : l’Aromathèque.

L’aromathérapie (l’utilisation des huiles essentielles) est un des outils de la naturopathie. En olfaction, en usage cutané ou oral, les huiles essentielles sont des bons soutiens des systèmes nerveux, hormonaux, digestifs…liste non exhaustive!

J’aimerai aujourd’hui vous parler de l’Huile Essentielle de menthe poivrée, qui m’a été d’un soutien extraordinaire en début d’année, lorsque j’ai eu la première migraine de ma vie!

Huile essentielle de menthe poivrée

mentha piperita

Famille botanique : lamiacées

Partie distillée : l’herbe, toute la partie aérienne de la plante

Principes actifs : menthol, menthone (cétones terpéniques), α et β pinènes (terpènes)

Les propriétés majeures de l’HE de menthe poivrée

  • tonique et stimulante (pour les sphères nerveuses, cardiaques (hypertensive) et digestives)
  • antalgique et anesthésiante (effet “glaçon” extrêmement rafraichissant)
  • antispasmodique

Les indications de l’HE de menthe poivrée

  • Maux de tête /migraine : 1 goutte pure sur la zone douloureuse, en évitant le contour des yeux
  • Difficultés digestives  : 1 goutte sur un support (comprimé neutre, mie de pain, miel) par voie orale
  • Piqûre d’insecte : 1 goutte pure sur la piqûre
  • Mal de transport : en olfaction quelques secondes et/ou en usage oral : 1 goutte pure sur un support (comprimé neutre, mie de pain, miel)
  • Indiquée également en cas de prurit (démangeaisons), douleur locale due à un choc ou un traumatisme, coup de fatigue.
  • Pour la peau, elle est purifiante, bien adaptée pour les soins des peaux mixtes à grasses

Les contre-indications à l’HE de menthe poivrée

  • les femmes enceintes et allaitantes
  • les bébés de moins de 30 mois
  • les personnes épileptiques

ne devront en aucun cas utiliser cette Huile Essentielle, sous quelque forme que ce soit

Attention

L’huile essentielle de menthe poivrée s’utilise avec parcimonie; on ne l’applique en aucun cas sur des zones étendues (pas de massage) ni en bain (risque d’hypothermie)

Cette Huile Essentielle a également ce qu’on appelle un “effet d’inversion” : à petite dose, elle est anesthésiante (utile en cas de douleurs) mais à haute dose, elle devient excitante

L’utilisation des huiles essentielles ne s’improvise pas. L’auto-médication a ses limites; en cas de doute, demandez conseil à un(e) naturopathe compétent dans l’usage des huiles essentielles, à votre pharmacien ou à un aromathérapeute.

Connaissiez-vous l’HE de menthe poivrée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *