Publié le

Le trail du Kochersberg, labellisé “éco manifestation d’Alsace”

Salut les coureurs (et les autres!)

Samedi, c’était le trail du Kochersberg, à Quatzenheim. J’y étais en tant que supportrice avec mon amie Pascaline!

C’est le 1er trail éco-labellisé d’Alsace!

J’ai découvert ça lors de la conférence publique qui a eu lieu le mardi soir de la semaine du trail et qui avait pour thème “Courir dans la zénitude” (récap de cette soirée en cliquant juste ici)

Un trail éco labellisé, késako?!

C’est un trail qui répond aux exigences de la charte mise au point par l’association “Eco manifestation d’Alsace“, qui “conseille et accompagne les organisateurs d’évènements afin d’identifier les pistes de diminution des impacts environnementaux et sociaux”.

Voici ci dessous le cahier des charges, répartis sur 7 thématiques :

Selon le nombre de critères que remplit l’évènement, il se verra attribué un “niveau” (de 1 à 3) correspondant à son engagement pour le développement durable.

Le trail du Kochersberg a le niveau 2 pour toutes les actions mises en place dont notamment :

  • un parking spécial co-voiturage (plus proche du village de la course que le parking “classique”)
  • des produits d’entretien éco-labellisés
  • le tri des déchets en bi et en tri-flux
  • l’optimisation de la quantité et du format des imprimés
  • l’utilisation de supports de communication dématérialisés
  • l’utilisation de transports écologiques par tous les bénévoles et organisateurs de la course
  • l’implication de l’évènement dans une action caritative (SOS Amitié)
  • la proposition d’une alternative végétarienne (la tarte flambée végétarienne)

Cette éco-labellisation est pour moi une vraie découverte et je trouve cette démarche hyper positive. Accompagner les organisateurs d’évènements quels qu’ils soient (sportifs, culturels …) pour une meilleure gestion des ressources en incluant une vraie sensibilisation des équipes et des visiteurs, c’est chouette! Bravo à l’équipe de l’association!

 

Publié le

Journée brunch & spa de l’Hostellerie des châteaux à Ottrott

Je suis une grande amoureuse d’Obernai et de ses alentours; tout ce qui se trouve au pied du Mont Sainte-Odile en fait! J’y trouve une quiétude et un ressourcement comme je ne le trouve pas ailleurs en Alsace. C’est là que j’ai fait mes études de naturopathie, que je randonne aussi souvent que je le peux, que je flâne dès que j’ai du temps.

Comme je suis une femme passionnée, je suis aussi une grande amoureuse des Spas! Le temps d’une journée, quel bonheur d’endosser un peignoir et d’aller de sauna en salle de repos, en passant par la piscine et le bain à remous.

Nous avons de la chance en Alsace; nous avons pas mal de très beaux hôtels-spa où on peut passer la journée.

Dimanche, je me suis offert une journée “Brunch & spa” à l’hostellerie des châteaux à Ottrott – où je suis déjà allée à deux reprises – et définitivement, c’est mon Spa préféré d’Alsace. Il était déjà très agréable avant, mais depuis la rénovation et l’agrandissement de ces derniers mois, c’est pour moi le must de la région!

Les vestiaires

Les installations du spa

Depuis l’agrandissement et la rénovation du spa, le nombre et la qualité des installations est impressionnante!

Voici mes préférées

Le sauna bretzel

 

Le sauna 4 saisons
La piscine extérieure
La salle de repos “étable”
Vers la piscine extérieure…

J’ai vraiment été bluffée dimanche à mon arrivée de la beauté et de l’originalité des nouvelles installations!

Le sauna bretzel, quoi; c’est excellent!

  • Le sauna bretzel, c’est une immersion au cœur du fournil du boulanger. Ambiance, chaleur sèche à 40°C, odeur, tout fait penser à la bonne odeur du pain cuit, à l’Alsace et aux bretzels!
  • La salle de repos “étable” (d’stall) est une salle de repos inspirée d’une typique étable alsacienne. Vieux bois du sol au plafond, mangeoire, foin des prairies alsaciennes
  • Le sauna 4 saisons : odeur, souffle du vent, images, températures, les sensations varient pour reproduire le changement des saisons
  • La piscine extérieure : mon giga coup de ♥ de la journée ! Une vraie belle grande piscine de 17 mètres pour réellement nager et pas seulement barboter, moult transats, parasols, petites tables, grande pelouse, vue sur les montagnes et le clocher d’Ottrott : le rêve! C’est au bord de la piscine que vous pourrez déguster le brunch, servi le dimanche midi

Le brunch

Assiette gourmande – brunch

Attention les yeux et les estomacs, le brunch, c’est du lourd! Ca se passe en 4 étapes :

  • jus d’orange, thé, café au choix et à volonté + corbeille de pain et viennoiseries (excellentes)
  • l’assiette gourmande ci dessus avec toast de saumon fumé, édam, jambon cru, œufs brouillés tomate cerise, mini crêpe + sirop d’agave, fromage blanc muesli, salade de fruits, compote de pommes cannelle
  • Plat chaud au choix entre brandade de cabillaud aux olives – salade de mesclun ou suprême de volaille avec écrasé de pomme de terre
  • En dessert, un dôme fromage blanc, compotée de fraises, sablé breton (pas assez croustillant à mon goût) et sorbet rhubarbe

Tout était vraiment excellent!

J’ai apprécié le service parfait, plein d’attentions et pas trop rapide, pour nous laisser le temps de déguster.

Vue de la terrasse
Idéal pour la sieste post-brunch!

Pour la sieste post-brunch, j’avoue que j’ai fait encore mieux, en réservant un massage auprès des esthéticiennes du spa

Le massage corps Singapourien

“Alchimie de massages des différentes cultures de Singapour : Chinoise pour le dos, Hindou pour les pieds, Malais pour le ventre. Chaque massage est associé à une huile essentielle adaptée. Ce soin calme, apaisante et décontracte”

C’est donc un massage de 50 minutes dos, pieds, ventre : un pur bonheur.

Cabine de soins spacieuse, lit de soins bien large et chauffant où on se sent à l’aise, le cadre était parfait.

Le massage commence par l’application de quelques pierres chaudes sur tout le corps; parfait pour débuter la détente.

J’ai trouvé que les premières manœuvres de massage sur le dos n’étaient pas assez appuyées mais je n’ai rien dit à mon esthéticienne, j’ai préféré me laisser bercer, à la découverte de ces manœuvres de massage chinois, que je ne connaissais pas. Au fil du massage, la pression des manœuvres s’est intensifiée et quand j’ai commencé à avoir des frissons dans la nuque, transportée par la justesse et les bienfaits des manœuvres, j’ai arrêté de me poser des questions!

J’ai apprécié que mon esthéticienne s’adapte et prenne en compte le fait que j’ai eu une entorse à la cheville droite il y a 7 semaines, ce qui fait qu’elle est encore fragile; à aucun moment je n’ai eu mal. Sur les pieds, le massage alternait entre manœuvres manuelles et manœuvres avec les pierres chaudes…un pur délice!

Au niveau du ventre, des manœuvres fluides, enveloppantes comme on les aime sur cette zone du corps, avec des lissages sur le buste et le décolleté.

A la fin du massage, quelques instants au niveau de la nuque et du visage…juste ce qu’il faut pour planer quelques minutes de plus et hésiter entre deux choix : le déraisonnable qui voudrait qu’on demande à l’esthéticienne si elle a encore 30 minutes devant elle pour découvrir le massage visage et tête ou le raisonnable et non moins fantastique : monter au bord de la piscine extérieure pour poursuivre la sieste!

Les marbres chauds
La barrique de glace et devant, la douche “rain” (froide) et “tropiques” (chaude)
Douche sauna
Le bain à remous extérieur
La piscine “Aquatonic” à bancs massants

 

En bref, je vous recommande à 1000% de vous offrir une journée dans ce Spa qui propose plusieurs formules de “day spa” :

  • La formule “brunch & spa” à 85€ avec accès à tout le spa de 10h à 19h30 + brunch
  • La formule “Day spa” à 70€ avec uniquement l’accès au spa de 10h à 19h30
  • Massage singapourien – 90€
  • Peignoir, serviette de bain, chaussons fournis. Accès au vestiaire gratuit

Les Alsaciennes, connaissez-vous ce spa ? 🙂

 

Publié le

Comment courir dans la zénitude ?

Courir dans la zénitude

C’est le thème d’une conférence à laquelle j’ai assisté mardi soir, à Quatzenheim, dans le cadre du trail du Kochersberg qui a lieu ce samedi à … Quatzenheim!

Plusieurs experts étaient présents pour donner des pistes quant aux bienfaits du sport pour le bien-être physique, mental et social : un médecin, une professeure de yoga et une psychologue-sophrologue. Clément Gass, traileur Alsacien mal-voyant était également présent pour raconter son expérience.

C’était une soirée très conviviale et en même temps très pro; les différents professionnels présents ont fait des présentations de très grande qualité. En tant que naturopathe, j’ai trouvé chaque intervention très juste et pertinente.

La course à pied étant une pratique sportive dans l’air du temps, je pense que ça peut en intéresser plus d’une de savoir ce qui s’est dit lors de cette conférence!

C’est parti !

Dr. Vincent Pujol – spécialiste mésothérapie & nutrition

Le Dr.Pujol s’est attaché à montrer les divers bénéfices de la course à pied sur les plans mentaux, physiques et sociaux.

Pêle-mêle, la course a pied aide à maintenir :

  • une bonne capacité pulmonaire
  • un bon système cardio-vasculaire
  • un poids de forme (ou à le retrouver)
  • un bon transit intestinal
  • un bon capital osseux, pour prévenir l’ostéoporose
  • une bonne tonicité musculaire
  • un bon équilibre nerveux grâce notamment à la sécrétion de neurotransmetteurs essentiels : la dopamine, la sérotonine et les endorphines
  • un lien social dans une certaine mesure : on peut courir en groupe, s’inscrire à des courses, échanger avec des coureurs que l’on rencontre sur son chemin lors de ses entraînements…

Et comme cette conférence a eu lieu dans le cadre d’un trail, il a abordé également les bénéfices à courir en pleine nature : dépaysement, oxygénation, découverte, plaisir du paysage.

Il a terminé sa présentation par une très belle vidéo de traileurs en pleine action, avec notamment pas mal d’images d’une course qui me fait rêver : l’UTBM !

Sandra Holtz – psychologue du sport, sophrologue et préparatrice mentale

Sandra Holtz exerce à Strasbourg, notamment au CREPS et au Centre médico-sportif de la Meinau

Elle a parlé de la pertinence de la sophrologie et plus globalement de la pensée positive dans la pratique sportive, et particulièrement de la course à pied, au travers de cas concrets qu’elle a vécu au cours de sa pratique professionnelle, auprès de sportifs pro comme auprès de particuliers.

Le pleine conscience et la pensée positive sont deux outils clefs pour avancer sereinement dans la vie et les enseignements que l’on peut en tirer s’appliquent parfaitement à la pratique du running : bienveillance, écoute de son corps en constatant les ressentis mais jamais les évaluer en termes de bien ou de mal, adaptation – dans le cas par exemple d’une blessure qui empêcherait la pratique pendant un temps défini (bing, touché en plein dans le mille pour moi et mon entorse à la cheville droite!)

Elle nous a ensuite proposé une petite pratique de sophrologie en nous invitant à fermer les yeux, ancrer nos pieds dans le sol et ressentir notre corps : nos pieds sur le sol, les divers points d’appuis de nos jambes sur la chaise, relâcher le bras droit, puis dans une inspiration, serrer fort-fort le poing gauche pour ensuite le relâcher dans une expiration lente.

N’hésitez pas à faire cet exercice chez vous et constatez : dans quel cas de figure il a été le plus simple pour vous de relâcher la tension de votre bras ? Après l’avoir fortement contracté (bras gauche) ou sur un bras au repos (bras droit)?

Véronique Muller – professeure de yoga

Dans un exposé très pertinent et nuancé – j’adore les propos nuancés! – Véronique Muller a tout d’abord présenté le yoga dans sa vision la plus puriste (ça aussi, j’adore), les différences fondamentales entre la pratique du yoga et celle de la course à pied et enfin, la complémentarité que l’on peut trouver entre les deux.

Qu’on soit bien d’accord : le yoga n’est pas cette pratique douce à la mode qui permet d’étirer un peu tout le corps en même temps d’apaiser son esprit.

Ca va beaucoup, beaucoup plus loin.

Le yoga, c’est une philosophie de vie où la notion de performance n’a pas lieu d’être, où l’écoute de soi et de ses limites est capitale.

Course à pied et yoga sont complémentaires car très éloignés, en théorie.

Course à pied VS yoga en 3 points principaux : 

  • notion de performance (chrono, kilomètres) plus ou moins présente / aucun enjeu : vous réussissez à faire votre chandelle sur le tête OK, vous n’y arrivez pas, OK quand même
  • pratique à très fort impact sur les articulations / aucun impact sur les articulations, et même toute douleur lors de votre pratique est un signe que vous êtes allés trop loin
  • en course à pied on travaille exclusivement le bas du corps / en yoga, tout le corps est sollicité

La pratique du yoga est très intéressante pour

  •  apporter une plus grande amplitude musculaire
  •  travailler le haut du corps pour une meilleure posture lors de la course
  • développer une meilleure souplesse
  • développer un meilleure équilibre
  • travailler le mental et le lâcher-prise

Parce que les asanas (postures de yoga) ont été développées à l’origine pour aider les yogis à mieux tenir la posture du lotus dans leur pratique de la méditation!

Véronique Muller sera présente au village de la course pour parler de yoga et proposer des pratiques.

Je me réjouis d’être présente samedi sur le trail du Kochersberg (mais sans dossard, malheureusement!), qui est un éco-trail, labellisé niveau 2 par l’association Eco manifestations d’Alsace. Mais ça, ça fera l’objet d’un second article la semaine prochaine !

Pratiquez-vous la course à pied, le trail et/ou le yoga ?

N’hésitez pas à partager vos avis et vos expériences sur le sujet!