Publié le

Le jardin des nouvelles roses à Baden Baden (Allemagne)

Quand on vit à Strasbourg, on a la chance de pouvoir bouger en Allemagne comme on veut! Baden Baden est bien connu des Alsaciens pour les thermes Caracalla, où on va chiller toute la journée (et manger des coupes de glace schoko kuss :P)

Or, à Baden, il n’y a pas que Caracalla; il y a le centre ville cossu, les espaces verts, la Lichtentaler Allee, les salons de thé, le magasin de déco Dépôt et … la roseraie, sur les hauteurs de la ville.

J’y suis allée dimanche avant …. de passer l’après-midi à Caracalla!

Elle est immense, l’entrée n’est qu’à un euro et on peut même voter pour sa rose préférée dans un périmètre donné.

Venez, je vous emmène à la rencontre des roses!

Mes préférées ♥ Coup de cœur absolu pour cette couleur parme unique!

Continuer la lecture de Le jardin des nouvelles roses à Baden Baden (Allemagne)

Publié le

Randonnée au Climont et à la Clairière du Hang

Voilà, moi en randonnée, ça donne à peu près ça : j’ai le smile, je m’arrête pour regarder le paysage, dire merci intérieurement (ou pas) pour la chance qu’on a de fouler ces beaux sentiers…

Bon, j’avoue, parfois je m’arrête aussi pour écouter les bruits suspects de la forêt!! Qui sont rarement suspects, les sangliers déboulant quant on s’y attend le moins

Ces derniers jours, comme je suis en vacances, je randonne beaucoup. Comme dit dans mon dernier billet, mon coin de prédilection se trouve autour du Mont Sainte-Odile. Dimanche, nous pique-niquions sous un abri de fortune sous la pluie face à l’Auberge de la Rothlach quand nous avons vu, sur l’abri de fortune sus-cité justement (!!) des informations concernant des randonnées dans la Haute-Vallée de la Bruche; un versant que nous connaissons assez peu mais par lequel nous étions justement passé en voiture quelques jours plus tôt.

Allez zou, le lendemain j’appelais l’Office de Tourisme de Schirmeck pour avoir des infos sur le fameux guide qui recenserait les randos du coin; la personne au téléphone (très aimable) m’a dit que toutes les randonnées suggérées sont téléchargeables ICI, un nouveau site qui sera régulièrement alimenté par de nouvelles suggestions de randonnées.

La randonnée que j’ai fait hier est justement issu de ce site, pas mal fait puisque vous avez un moteur de recherche qui vous permet de trier les itinéraires selon ces critères :

  • itinéraire à pied/ à vélo / en famille / à thème
  • -2 heures / 2 à 4 heures / + de 4 heures
  • difficulté promeneur / randonnée / sportif

” Le Climont et la clairière du Hang ” est une randonnée de 13,2  kilomètres avec 630 mètres de D+ (niveau randonneur)

Le départ se fait à la Ferme Auberge “Le nouveau départ” où il est facile de se garer. Le circuit étant une boucle, le point d’arrivée se fait également là. Un endroit idyllique où nous nous sommes arrêtés à l’arrivée pour boire un jus de pommes de la région. S’gilt!

La clairière du Hang est un endroit magnifique, calme, vaste, assez peu habité et bien préservé. Le départ et l’arrivée sont un vrai bonheur! En été si il fait très chaud, n’oubliez pas la crème solaire et/ou de quoi vous protéger la tête car il y a pas mal de sentiers au soleil.

Au kilomètre 6, vous arriverez au sommet du Climont, à 965 mètres d’altitude, après une montée assez rapide (bim 300 mètres de D+ dans les dents, enfin dans les jambes là en l’occurrence, en 2 km environ)

Là se trouve la Tour Julius, extrêmement symbolique pour les randonneurs : elle a été érigée en 1897 par la section du Club Vosgien de Strasbourg, en l’honneur de Julius Euting, président fondateur du Club.

Monter à son sommet vaut le coup pour la jolie vue!

La descente (si vous êtes observateurs, vous verrez que c’est une photo de la montée que j’ai mis ci dessus mais la descente et la montée vers le sommet du Climont empruntent le même chemin; cette portion là est un aller-retour et non une boucle) se fait rapidement sans aucune difficulté, avant de poursuivre la randonnée encore pour 5 kilomètres environ sur des sentiers de forêt agréables, sans aucune difficulté ni montées particulières.

Juste un point négatif : la fin de la randonnée se fait sans balisage, ce qui favorise graaaaaandement les erreurs de chemin…Mais bon, on s’en sort quand même (avec l’aide de Google Maps, malheureusement)

J’ai profité de cette randonnée pour étrenner les nouvelles chaussures que j’ai acheté lundi chez Décathlon : les MH 500 MID imperméables

Selon la fiche technique Décathlon, elles sont conçues pour les randonneuses confirmées, pour la randonnée en montagne par tous les temps et sur sentiers techniques.

Je n’ai (heureusement!) pas pu tester leur imperméabilité aujourd’hui. Pour ce qui est du confort, de la légèreté (379g la chaussures en pointure 39), du moelleux de la semelle et de l’accroche au sol, je suis ravie! Une petite ampoule à déplorer à l’arrière du pied droit mais rien de grave.

En bref, je suis très contente de mon achat (peut – être juste un peu déçue par le manque de choix de couleurs) chez Decathlon qui propose souvent un très bon rapport qualité-prix.

Elles et moi, nous sommes parties pour faire un bout de chemin ensemble!

Et vous, randonnez-vous ?

Dans quelle région de France?

 

Publié le

Le trail du Kochersberg, labellisé “éco manifestation d’Alsace”

Salut les coureurs (et les autres!)

Samedi, c’était le trail du Kochersberg, à Quatzenheim. J’y étais en tant que supportrice avec mon amie Pascaline!

C’est le 1er trail éco-labellisé d’Alsace!

J’ai découvert ça lors de la conférence publique qui a eu lieu le mardi soir de la semaine du trail et qui avait pour thème “Courir dans la zénitude” (récap de cette soirée en cliquant juste ici)

Un trail éco labellisé, késako?!

C’est un trail qui répond aux exigences de la charte mise au point par l’association “Eco manifestation d’Alsace“, qui “conseille et accompagne les organisateurs d’évènements afin d’identifier les pistes de diminution des impacts environnementaux et sociaux”.

Voici ci dessous le cahier des charges, répartis sur 7 thématiques :

Selon le nombre de critères que remplit l’évènement, il se verra attribué un “niveau” (de 1 à 3) correspondant à son engagement pour le développement durable.

Le trail du Kochersberg a le niveau 2 pour toutes les actions mises en place dont notamment :

  • un parking spécial co-voiturage (plus proche du village de la course que le parking “classique”)
  • des produits d’entretien éco-labellisés
  • le tri des déchets en bi et en tri-flux
  • l’optimisation de la quantité et du format des imprimés
  • l’utilisation de supports de communication dématérialisés
  • l’utilisation de transports écologiques par tous les bénévoles et organisateurs de la course
  • l’implication de l’évènement dans une action caritative (SOS Amitié)
  • la proposition d’une alternative végétarienne (la tarte flambée végétarienne)

Cette éco-labellisation est pour moi une vraie découverte et je trouve cette démarche hyper positive. Accompagner les organisateurs d’évènements quels qu’ils soient (sportifs, culturels …) pour une meilleure gestion des ressources en incluant une vraie sensibilisation des équipes et des visiteurs, c’est chouette! Bravo à l’équipe de l’association!